logo foret vivante rond
bandeau logo react

Notre démarche

notre constat

La forêt française se porte plutôt bien d’après les chiffres officiels (sa surface a triplé depuis la révolution) mais ce constat positif ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt ! Car dans les faits la situation est bien plus complexe, la forêt française fait face à de nombreux périls : incendies, problèmes sanitaires, dépérissements, rejet social de l’exploitation, soucis économiques.

Cette situation trouve ses causes dans les actions humaines : réchauffement climatique lié à notre activité, peuplements mono-spécifiques et exploitation industrielle, absence de biodiversité, arbres implantés en dehors de leur aire écologique (station forestière), mondialisation.

tracabilite foret vivante
plots bois reconstitues
scierie bois aisne
le marche du bois

Cette situation est différente selon les régions mais chaque terroir de France est concerné d’une manière ou d’une autre. Le marché du bois a subi de considérables bouleversements ces trente dernières années, de très nombreuses scieries ont fermé, le marché s’est mondialisé. Aujourd’hui une part importante du bois des forêts françaises est vendu en Asie pour parfois y être transformé et revenir en France sous l’appellation « bois français »…

Les bois locaux ne sont plus accessibles pour les particuliers. Il ne leur reste que des bois industriels souvent traités chimiquement accessibles dans les enseignes de grande distribution et dont la gestion et la récolte ont des conséquences très négatives sur la naturalité et la biodiversité des forêts. Ces bois parcourent souvent de longues distances entre les forêts (souvent Europe du Nord), les usines de transformation et les magasins avant d’arriver chez les particuliers.

Le bilan carbone de ces trajets est très mauvais à l'heure où il devient vital d'agir fortement pour limiter le réchauffement climatique.

Les Français aiment la forêt, c’est un des derniers refuge « nature » pour nombre d’entre eux. Peu savent que les forêts sont toutes gérées et exploitées en France (à part quelques rares réserves ou zones inaccessibles). Nombreux sont ceux qui sont choqués en constatant la situation expliquée précédemment, mais peu savent qu’ils ont un rôle à jouer et pourraient permettre d’améliorer la situation à leur échelle !

notre solution
La Sylviculture Mélangée à Couvert Continu (SMCC)

Si la sylviculture (gestion de la forêt) présentée ci-dessus est une réalité il en existe heureusement une autre qui favorise le mélange d’essences sur une parcelle, qui laisse en permanence des arbres d’âges et de taille différentes sur les parcelles (pas de coupe rase), qui maintient des arbres pour ne jamais les couper (pour leur rôle écologique ou patrimonial), qui laisse des arbres morts en forêts (habitats de nombreuses espèces) et des zones en réserve sans exploitation.

Elle est nommée Sylviculture Mélangée à Couvert Continu.

En achetant des bois issus de cette façon de gérer les forêts nous pouvons tous devenir acteur d’une meilleure naturalité des forêts (un peu à la manière du Bio en agriculture). Plus nous seront nombreux à demander ce type de bois, plus nous encouragerons les forestiers qui gèrent déjà leurs forêts de cette manière et plus nous inciterons les autres à changer de paradigme. Le « soucis » actuel est que l’achat de ce type de bois est très compliqué. Les bois issus de cette gestion ne sont ni labellisés, ni tracés et encore moins accessibles.

foret vivante, c'est
tracabilite foret vivante
cropped logo foret vivante rond.png